Actualités

Bienvenue sur le site lettres-histoire-géographie de l’Académie de Caen.

Bon courage pour les surveillances et corrections d’examens.

Si vous avez cette année mis en place des activités qui ont bien fonctionné avec vos élèves, n’hésitez pas à les partager avec nous afin d’enrichir notre site.

Sophie et Gérald

Accueil ::> S INFORMER ::> Revue de Presse ::> Histoire-Géographie- EMC ::> Mémoires du survivant des camps nazis A-5672 - Leonard Bundheim par Fanny (...)

Mémoires du survivant des camps nazis A-5672 - Leonard Bundheim par Fanny Dupuy

mardi 20 février 2018, par Sophie Blanco Vicente.

La Fondation pour la Mémoire de la Shoah possède une collection de témoignages autour de la déportation et du génocide juif. Dans cette collection, la fondation réunit les récits des victimes de persécutions perpétrées contre les Juifs pendant la seconde guerre mondiale. L’objectif est d’éclairer les lecteurs sur les différents aspects du crime que fut la Shoah. Un nouvel ouvrage vient de paraître, traduit et annoté par Fanny Dupuy...

L’auteure Fanny Dupuy, PLP lettres-histoire-géographie au lycée Saint Exupéry de Limoges, s’intéresse tout particulièrement aux questions de la déportation et du génocide. Elle a participé à différentes formations en lien avec ces thèmes. Elle travaille plus spécifiquement sur les témoignages de déportés en Limousin. Dans le cadre de cette recherche, elle s’est penchée sur la mémoire de Léonard Bundheim.

Leonhard Bundheim est né en 1923 dans une famille juive de Hambourg. La « Nuit de Cristal » marque pour lui la fin de l’innocence. Son père est arrêté et la famille doit prendre le chemin de l’exil. En Belgique, Leonhard est emprisonné au premier jour de l’invasion allemande. Envoyé en France, il y sera interné dans 3 camps différents, dont celui de Drancy. Grâce à l’Œuvre de Secours aux Enfants, sa mère et ses quatre frères et sœurs échapperont aux rafles. Leonhard et son père n’auront pas cette chance, ce dernier sera assassiné à Majdanek en mars 1943. Déporté par le convoi 27, Leonhard est sélectionné pour le travail forcé à Cosel, avant l’arrivée à Auschwitz. Il parviendra à survivre à plusieurs camps de concentration et à une épouvantable « marche de la mort ». Laissé pour mort dans un convoi abandonné par des SS en fuite, il est libéré après avoir passé près de 3 ans sous le joug nazi. Après la guerre, en chemin vers la Palestine, Leonhard est interné avec son épouse dans un camp britannique à Chypre. Arrivé en Terre promise, Leonhard s’engage dans l’armée. De la création d’Israël jusqu’en 1973, il participera à la défense du pays et du peuple juif. Lieutenant-colonel en retraite, Nathan Ben-Brith (le nom hébraïque de Leonhard) est aujourd’hui guide touristique en six langues. De tous ses combats, ses enfants et petits-enfants sont sa plus belle victoire.

Pour plus d’informations :
Fiche de l’éditeur
Prix : 19,90 € - Livre numérique : 9,99 €

Voir en ligne : http://www.fondationshoah.org/memoi...