Le cinéma peut-il nous apprendre l’histoire ?

Dominique Briand est Professeur agrégé d’histoire-géographie à l’IUFM/Université de Caen Basse-Normandie.

Présentation de l’éditeur :

Depuis sa création, le cinéma traite de l’histoire. Le 7e art constitue donc une source particulièrement intéressante pour les historiens. Dès lors, l’auteur cherche à établir les liens qui s’articulent entre cet art populaire et cette discipline prisée du grand public. Il s’interroge sur la prise en compte des images du passé dans l’enseignement de l’histoire de la France, de l’école à l’université, et dans ses usages publics plus largement. Ainsi, l’étude de nombreux films de fiction permet d’aborder les questions du passé reconstruites au cinéma dans un contexte particulier et soumises à l’interprétation plus ou moins importante de réalisateurs engagés, tels Bertrand Tavernier et Pierre Schoendoerffer. Se pose, par conséquent, le problème des questions vives dans la société portées à l’écran – Grande Guerre, Shoah, guerre d’Algérie... – qui sont susceptibles de créer un débat en classe. L’auteur explique également que le cinéma renouvelle nos représentations du passé en montrant comment l’histoire de la société reste présente à l’écran, notamment à travers l’évocation récurrente du monde rural et de la banlieue. Ces images cinématographiques de l’histoire de France s’inscrivent dans notre mémoire collective. Enfin, l’ouvrage propose des éléments d’analyse d’œuvres cinématographiques permettant d’installer le cinéma dans l’enseignement de l’histoire et de l’histoire des arts.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)