A vif de Kery James

Sur le site de Kery James accès libre à la pièce A vif.

Proposition de Anne-Sophie Lepas

Sur le site de Kery James, on a accès libre à sa pièce « A vif »(pendant le confinement).

Cette pièce permet l’accès à un spectacle vivant. Par ailleurs, il correspond à l’objet d’étude de seconde « Dire et se faire entendre:la parole, le théâtre, l’éloquence » ou encore à celui de terminale « La parole en spectacle ».

Cette pièce peut être associée à deux chansons de Kery James : « Banlieusards » (2008) et « A qui la faute ? » (2019 en lien avec le film Banlieusards).

Kery James est un rappeur qui manie, comme il le dit si bien, « la langue de molière » avec beaucoup de subtilité. La chanson « banlieusards » (qui date de 2008) est un texte positif qui met en avant l’importance d’avoir de la culture « si le savoir est une arme, soyons armés », « apprendre, comprendre, entreprendre » : ces 3 verbes pourraient presque être une belle maxime pour notre enseignement.

Bien entendu le lien avec la colonisation, l’immigration doit être éclairé par l’histoire avec un grand H. Kery James ne donne qu’un point de vue, ce qui est essentiel à rappeler aux élèves. C’est un regard personnel sur l’histoire et sur sa propre histoire. D’ailleurs dans la pièce, comme dans sa chanson « banlieusards », il explique que nous sommes maîtres de nous-mêmes et qu’on ne doit pas subir mais agir (il soutient la négative à la question posée « l’Etat est-il seul responsable de la situation actuelle des banlieues ? »)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)